Actualités

27 Sep
0

Présidentielles 2018 : Seth Kikuni plaide pour le changement et non pour la continuité

Le mercredi 26 novembre 2018, l’ONG Nouvelle Espérance du Développement (NED en sigle) en

collaboration avec la CENI et la plateforme Unis nous Ferons Mieux (UFM) a organisé une conférence-débat à la Maison des Elections à Kinshasa, en vue d’interpeller et de sensibiliser sur la nécessité de voter.

« Je suis jeune, je vote pour le changement », tel a été le thème de cette rencontre qui a connu trois intervenants.

Prenant la parole en premier, Daniella Alesi, coordonnatrice nationale de l’ONG NED, a axé l’essentiel de son allocution sur l’importance pour la jeunesse congolaise de voter utile en vue d’un réel changement dans notre pays. Elle a été complétée dans sa réflexion par madame Marlene Bueya, cadre du Congolese
International Congress, C.I.C, en sigle. L’intervention de cette dernière a reposé sur 4 points essentiels :

  • L’importance d’un processus électoral qui doit s’inscrire dans un contexte
    démocratique ;
  • La nécessité pour la RDC d’organiser de bonnes élections ;
  • La responsabilité de la jeunesse congolaise face aux enjeux électoraux ;
  • Le profil du candidat idéal.

Seth Kikuni, coordonnateur principal de l’UFM et candidat-président de la République, était l’invité principal de cette activité. Pour le jeune candidat, être
jeune, est une identité et non un projet. Il a demandé au public présent à la rencontre de faire le choix entre le changement et la continuité.

« Nous ne devons pas voter par sentiment. Votons sur base des critères objectifs. C’est l’avenir de notre pays, l’avenir de plus de 80 millions de personnes qui est
en jeu ».

En évoquant un exemple tiré de la Bible, la bataille entre David et Goliath, Seth KIKUNI a essayé de démontrer à l’assistance que, face à un système que certains pensent être indéboulonnable, il était possible pour les jeunes de se battre et de renverser la classe politique actuelle. En effet, selon le candidat, ceux qui ont plongé notre pays dans le désordre et le chaos, ne pourront jamais apporter des solutions.

Avant de prendre congé du public, le candidat-président de la République ainsi que les deux autres intervenants se sont tout d’abord prêtés aux jeu des questions-réponses face au public, ensuite à la traditionnelle photo de famille et enfin aux différentes interviews à la presse présente à cette activité.

David Mbashi, Gabriel Musafiri et Esther Ndele

27 Sep
0

Élections : Seth Kikuni exige un accès égal aux médias publics

Un égal accès aux médias publics pour tous les acteurs politiques, surtout durant toute la période électorale, voici un de créneau du candidat président Seth Kikuni.

C’est l’une des exigences contenues dans le mémorandum qu’il a déposé ce mercredi au CSAC où il a été reçu par le président de cette institution, Tito Ndombi.

Cette démarche fait partie de son projet de société dénommée : » plan d’urgence pour la république, PURE en sigle. »

Multiples reproches à l’endroit de la RTNC

Dans son mémo, Seth Kikuni s’en prend violemment à la RTNC. Il accuse de dilapider l’argent des contribuables et de servir de caisse de résonance du régime en place.

Plusieurs autres reproches sont faits à l’endroit de ce média public, entre autres :

– la prise en otage de la RTNC par le pouvoir en place;

– sa transformation en instrument de propagande pour le FCC;

– le culte de la personnalité du Chef de l’État;

– l’atteinte à la personnalité de certains hauts cadres politiques surtout de l’opposition; etc.

Des exigences

Face à ce qu’il qualifie de dérapage par rapport au rôle d’un média public, Seth Kikuni exige, notamment:

– le respect et l’application stricts des lois de la république en matière de l’audiovisuel et de la communication par le CSAC ;

– la suspension de l’émission Congo mon histoire ;

– l’ouverture des médias publics à tous les acteurs politiques ;

– l’organisation par le CSAC des émissions et des débats télévisés de tous les candidats président de la république; etc.

 

Seth Kikuni menace de liquider la RTNC et de restructurer le CSAC dès les 100 premiers jours de sa prise de pouvoir si ces exigences ne sont pas pris en compte.

Du côté du CSAC, on a salué la démarche de Seth Kikuni. Le président de cette institution d’appui à la démocratie, Tito Ndombi, a promu de s’y pencher le plus rapidement pour répondre à son niveau par rapport à ce mémorandum.

Selon lui, » le CSAC milite déjà à son niveau pour permettre l’accès de tous les acteurs politiques aux médias publics. »

Thierry Bishop Mfundu

20 Sep
0

Seth Kikuni à la messe d’action de grâce en mémoire des victimes du 19 Septembre 2016

Seth Kikuni à la messe d’action de grâce en mémoire des victimes du 19 Septembre 2016

19 septembre 2016- 19 Septembre 2018 : deux ans se sont écoulés depuis les tristes événements où ont été réprimées dans le sang les manifestations réclamant la convocation de l’électorat.  A l’initiative du mouvement citoyen ECCHA, une messe d’action de grâce en mémoire à toutes ces victimes a été organisée au sein de la Cathédrale Notre Dame du Congo. Seth KIKUNI, candidat à l’élection présidentielle y a pris part. La cérémonie a aussi connu la participation de divers acteurs de l’opposition et membres de la société civile.

« Nous sommes venus commémorer la mort de nos compatriotes que nous appelons aujourd’hui des martyrs. Parce qu’ils s’étaient battus pour la bonne cause », a confié Seth KIKUNI à la sortie de cette messe. »

Pour l’officiant du jour, le peuple congolais doit désormais faire preuve des bonnes valeurs et marcher sur les pas des Saints. « Ceux qui sont morts, ne le sont pas du tout. Ils dorment. Ils ont combattu pour l’intérêt du pays » n’a-t–il cessé de rappeler à l’assemblée. »

Rappelons que c’est aussi à cette même date, le 19 septembre 2018, que la CENI a publié la liste définitive des candidats à l’élection présidentielle.  Sur les 21 candidats retenus, Seth Kikuni  sera désormais le candidat numéro 6.

 

David Mbashi

02 Sep
0

Seth Kikuni, face aux jeune, samedi 1er septembre 2018

Le samedi 1er Septembre 2018, à l’initiative de Habari RDC, Seth KIKUNI, entrepreneur et candidat à l’élection présidentielle de décembre 2018, a participé à la conférence-débat « Face aux jeunes », organisé au sein du Centre Culturel du Collège Boboto.

« Oui, le développement de la RDC passera par sa jeunesse » a, d’entrée de jeu, affirmé le jeune candidat à la présidence de la République. ». Il a par ailleurs insisté sur le rôle et les sacrifices faits par les jeunes tout au long de l’histoire de notre pays .

« Chaque fois où une société sacrifie sa jeunesse, c’est aussi son développement social, politique, économique qui est en même temps sacrifié »

L’éducation est l’un des sous-thème abordé au cours de cette rencontre. Pour Seth Kikuni, la RDC aura plus à gagner si l’Etat valorisait d’avantage l’enseignement technique. Selon lui, en plus d’un budget conséquent, l’une des manières pour y arriver, est d’augmenter et de diversifier les profils des écoles dans cette filière.

« Nous ne devons pas continuer à mettre en avant nos identités tribales et ethniques. Au contraire, nous devons mettre en avant, ce qui nous unit : le Congo. Nous sommes d’abord et avant tout congolais » a par ailleurs affirmé Seth Kikuni.

Le jeune entrepreneur n’a pas pu échapper à la question du pourquoi de sa candidature et des 100 000 dollar payés pour la caution.

« Beaucoup ont critiqué ma décision, en disant que j’aurais pu investir cette somme dans telle ou telle action sociale. Ceux qui me connaissent peuvent témoigner des différents projets sociaux que nous avons eu à poser dans le passé. Cependant, à un moment donné, face à ce que vit notre pays, il faut prendre son courage en main et s’assumer. On aura beau multiplier des actions sociales, si le système actuel ne change pas, nos actions seront vaines. Par ma candidature, je veux montrer que les jeunes, qui sont majoritaires dans notre pays, veulent que les choses changent, peuvent réellement faire changer les choses »

Seth Kikuni voit en Patrice Lumumba, un modèle pour tous les jeunes congolais.

« Déjà à son époque, il fut parmi les premiers à prôner le nationalisme alors que beaucoup tenait un discours régionaliste ou tribal. Le « N » de son parti politique ( le MNC) l’illustre bien. C’est vrai, beaucoup de choses peuvent être dites sur son parcours mais quand on le compare avec celui de certains dirigeants africains, Lumumba s’en sort plutôt bien : il n’a pas accédé au pouvoir par les armes ».

Aux termes des échanges, Seth Kikuni a invité les jeunes venus discuter avec lui à prendre part à la présentation de son projet de société, prévue dans les jours à venir.

 

David Mbatshi

02 Août
1

Qui est Seth Kikuni ? (Vidéo)

Intégralité du texte

Très chers concitoyens, mesdames et messieurs,

vous m’avez vu annoncer et déposer ma candidature, et naturellement cela a soulevé et continue à soulever des questions.

Je suis Seth kikuni Masudi. Je suis né à Kinshasa et j’ai grandi dans la commune de Kintambo. Je suis issu d’une famille nombreuse.

J’ai des frères et des sœurs.

Mon père, qui est décédé, a évolué pendant plus de 30 ans dans la fonction publique. Il y a gravit tous les échelons jusqu’à devenir secrétaire général au ministère des mines. Ma mère qui vit encore, est aussi agent de l’État.

J’ai étudié au collège St Georges de Kintambo. J’y ai fait mes études primaires. Mon diplôme d’état, je l’ai décroché au collège Alingba des frères des écoles chrétiennes. Ce diplôme, dans la section littéraire m’a permis grâce au pourcentage obtenu de bénéficier d’une bourse d’étude pour la Turquie.

Là, je me suis inscrit à la faculté des sciences politiques de l’université d’Ankara. J’y ai obtenu ma licence en Relations Internationales. J’ai ensuite décroché une autre bourse pour une maitrise à l’université franco turque de Galatasaray.

En Turquie, pendant 8 ans, j’ai travaillé au bureau du Haut- commissariat pour les réfugiés. Avec des amis, nous nous occupions de l’enregistrement et de l’accueil des migrants en provenance de l’Afrique. Toujours en Turquie, j’ai eu à plaider pour l’ouverture de notre ambassade à Ankara.

En 2011, déjà doctorant, je quitte la Turquie pour rejoindre l’université de Pretoria en Afrique du Sud comme chercheur en relation internationale et en études culturelles.

En Afrique du Sud, j’ai travaillé pour une firme multisectorielle.

En 2014, je me suis décidé, avec le peu d’épargne que j’avais, de revenir au pays avec comme ambition de créer ma propre entreprise. J’avais la détermination d’en faire un grand groupe.

A Kinshasa, je me suis lancé dans la vente des chaussures provenant de Turquie. Je vendais chez moi, à la maison, puis, dans l’immeuble Bottour où un ami détenait une boutique. Mes premières économies m’ont permis d’avoir mon premier magasin, au rond pont Forescom.

J’ai par la suite crée deux autres lignes de vêtements. Aujourd’hui, grâce à nos efforts, nous avons atteint une capacité de production semi industrielle.

Je ne suis pas vraiment un parfait inconnu. Dans le monde de l’entreprenariat, j’ai eu à mener et à appuyer plusieurs initiatives: différentes structures peuvent en témoigner.

Beaucoup de choses se sont dites sur l’origine de ma caution. Elle n’est rien d’autre que le résultat des années d’épargne, de sacrifice, de planification et de la foi en une vision. Une vision consistant à créer le profil d’une jeunesse compétente, capable et en mesure de se prendre en charge pour la relève, dans un Congo qui produit et grandit en produisant.

Avec vous, je tiens à travailler pour un Congo nouveau, Un Congo où plusieurs jeunes, pourquoi pas de mon âge seront en mesure de créer de l’emploi et d’épargner 100.00 ou même 200.000 dollars pour une cause noble.

 

Chers concitoyens,

Depuis quelques décennies notre pays se trouve dans un chaos causé par l’ensemble de notre classe politique. Un chaos qui ne peut être résolu par ceux-là mêmes qui l’ont créée.

Ma décision de postuler à la présidentielle n’est donc pas une décision irréfléchie ou prise à la va vite. Elle est le fruit d’une longue préparation.

Je suis de ceux-là qui pensent qu’une action vaut mieux que mille intentions.

Voilà une des choses que m’a apprises mon expérience en entreprenariat.

Si nous voulons le renouvellement et le rajeunissement dans notre classe politique, il nous faut oser, il nous faut lever l’option d’une candidature de rupture. Je veux être ce candidat.

Nous n’allons plus laisser notre destin entre les mains d’un petit groupe des gens. Cette

candidature est donc la nôtre, Unis, nous ferons mieux, tel est notre slogan.

29 Juil
2

RDC-Présidentielle : Seth Kikuni le premier à déposer sa candidature

Seth Kinuni a déposé ce samedi 28 juillet 2018 sa candidature pour l’élection présidentielle du 23 décembre prochain. Il est le premier candidat à parvenir ses dossiers au bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) après l’ouverture mercredi 25 juillet dernier des bureaux de réception et traitement des candidatures (BRTC).  

Agé de 36 ans, Seth Kikuni, entrepreneur et doctorant en sciences politiques, brigue la magistrature suprême pour dit-il, apporter des solutions aux problèmes du Congo. Il se présente comme candidat indépendant.

«C’est la décision la plus importante de ma vie en tant que personne et en tant que citoyen. Nous ne voulons pas rester à l’écart cette fois-ci. Nous ne voulons pas mordre l’obscurité pendant 5 ans. Nous voulons participer et donner à tous les congolais la chance d’aller voter. Tous ces congolais décis et indécis, ceux-là qui ne veulent plus de notre classe politique actuelle, auront la chance de voter pour un inconnu que je suis. Je suis convaincu, on ne dépense pas 100 000 $USD si on ne croit pas qu’on a de chances de gagner. Nous avons une meilleure histoire à raconter à la population, nous avons des meilleures solutions à nos problèmes, nous battrons la meilleure campagne de l’histoire de notre pays», a-t-il déclaré à la presse après dépôt des dossiers à la CENI.

«Depuis 2016, nous avons dit que nous voulons la rupture, le renouvellement de la classe politique et le rajeunissement. Et pour cela, il faut un candidat, et je me suis levé pour être ce candidat-là», a-t-il dit.

Seth Kikuni promet de présenter son programme auprès de la population pendant la campagne électorale.

Ouverte le mercredi dernier, l’opération de dépôt des candidatures pour les législatives nationales et présidentielle ira jusqu’au 8 août prochain.

Japhet Toko (Actualité.cd)

21 Juil
2

Annonce de candidature de Monsieur Seth Kikuni (discours intégralité)

Intégralité du Discours du candidat Seth Kikuni.

Chers parents, chers amis, chers camarades

Je ferai un effort d’être le plus bref possible, afin de permettre un long moment d’échange.

Merci d’être venu.

Merci d’avoir repondu nombreux à notre invitation.

Merci au CIC pour avoir pris l’initiative d’organiser la rencontre d’aujourd’hui.

Merci aux membres de mon équipe qui font desormais du sommeil un peché parceque ils croient en ma démarche.

Merci à ceux là qui nous écrivent et nous appellent déjà de partout pour nous manifester leur soutien.

 

Chers parents, chers amis, chers camarades,

Je suis Seth Kikuni et je suis candidat aux prochaines élections présidentielles en République Démocratique du Congo.

En  cette période où les mots ont perdu leurs sens, en cette période où la scène politique s’est transformée en terrain de jeu par des personnes sans idéal profond, en cette période où nos valeurs sont déformées, notre pays, la République Démocratique du Congo, a urgemment besoin d’un leadership déterminé et capable.

Il est un fait: la situation desastreuse dans laquelle notre pays se retrouve aujourd’hui ne pourra jamais être resolue par la même classe politique qui l’a crée.

Nous sommes tous conscients de la gravité qui nous attend: que ce soit sur le plan politique, économique et social, et sans solutions rapides et précises, notre avenir, l’avenir de tout le peuple congolais pourrait être compromis.

Sans réel leadership, rien, alors rien, ne pourra faire avancer ce Congo que nous aimons tant. Sans réel leadership, il est difficile d’entrevoir un avenir clair pour notre pays. Sans réel leadership, il est impossible d’élaborer des programmes et des projets de societés réalistes pour notre pays. Sans réel leadership, il est impossible de corriger et de pallier à la mauvaise repartition de nos richesses.  Sans réel leadership enfin: la pauvreté, la misère; tous ces maux qui font souffrir notre société demeureront notre lot quotidien

Nous sommes certes en difficulté mais nos problèmes ne sont pas impossibles à résoudre car notre pays possède plusieurs atouts :

  • Nous avons une population  jeune et dynamique ;
  • Nous avons un grand potentiel entrepreneurial et une forte capacité de peser au niveau international ;
  • Nous avons une position géostratégique capable de nous permettre de jouer un rôle influent dans la région ;
  • Nous sommes les descendants des peuples, royaumes et empires fortement organisés ;
  • Nous avons un patrimoine culturel très riche ;
  • Les qualités de solidarité sociale et d’entraide, héritage de nos cultures constituent notre force;
  • Et enfin notre nation a fait preuve de beaucoup de courage et d’abnégation dans des situations difficiles tout le long de notre histoire.

Ces quelques points démontrent à suffisance que nous ne sommes pas sans espoir. Et nous sommes dans l’obligation d’utiliser ce potentiel enorme, et nous unir autour de nos points forts.

Voilà les raisons de mon engagement politique.

Au lieu de maudir l’obscurité, au lieu de simplement continuer à critiquer et à pleurer sur les réseaux sociaux,  j’ai fait le choix de me lèver pour allumer la bougie de l’espoir pour tout un peuple, de l’espoir pour les 50 millions de jeunes, de l’espoir pour 80 millions de congolais.

Je suis déterminé à mobiliser tous les grands potentiels de notre pays, dans le but de servir de la meilleure façon possible notre peuple. Je veux nous redonner la fierté d’appartenir  à ce beau et grand pays.

 

Chers Parents, chers amis, chers camarades,

Je suis candidat, oui, candidat aux éléctions présidentielles du 23 Décembre 2018.

MA CANDIDATURE EST AVANT TOUT, CELLE DE L’ESPOIR.

L’espoir de ceux qui, deçu par la politique et les politiciens ont choisi de ne pas aller voter. L’espoir de ceux là qui iront voter X à la place de Y; non pas parce que ils sont convaincus que X fera mieux que Y, mais parce que ils se disent qu’ils n’ont plus simplement le choix. Je veux être ce choix.

L’espoir de nos mères qui sont obligées de se reveiller très tôt le matin à la recherche du pain quotidien. L’espoir de ces femmes, hommes et enfants de Beni mutilés, violé, amputé et victimes des conflits armés.

 

MA CANDIDATURE EST CELLE DE LA DEMOCRATIE ET DE L’ETAT DE DROIT.

La démocratie qui permet au peuple d’exercer réellement sa souveraineté à travers l’Assemblée nationale.

La démocratie d’un gouvernement qui tient en compte le principe de séparation des pouvoirs.

La démocratie qui favorise le bon déroulement du processus électorales pour des élections régulières libre et transparente.

 

MA CANDIDATURE EST CELLE DES CITOYENS LIBRES

Libres d’organiser des manifestations pacifiques. Libres de s’exprimer, libres de se déplacer, libres de se décider eux-mêmes sur leurs destinées.

 

MA CANDIDATURE EST CELLE D’UNE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO QUI PRODUIT ET QUI GRANDIT EN PRODUISANT.

Une République Démocratique du Congo qui produit localement pour résoudre le problème du chômage. Une RDC qui offre aux entrepreneurs et Petites et Moyennes Entreprises locaux l’opportunité de créer de la valeur ajoutée pour notre économie. Une RDC qui protège et améliore constamment la condition et le niveau de vie des travailleurs. Une RDC qui met fin à l’injustice en ce qui concerne la redistribution des revenus. Une RDC qui évalue les opportunités offertes par le XXIième siècle dans le domaine numérique. Une RDC qui crée un environnement de protection sociale pour tous ses citoyens.

 

MA CANDIDATURE EST POUR UN CONGO OU LE SYSTEME EDUCATIF SERA GRATUIT, DE QUALITE ET QUI GARANTIRA L’EMPLOI AUX DIPLOMES

Ce système qui devra permettre aux familles pauvres d’envoyer leurs enfants à l’école afin d’assurer leur avenir, l’avenir de toute notre nation.

Ce système qui devra permettre à notre pays de former et de vendre une main d’oeuvre de qualité superieure.

 

Chers Parents, chers amis, chers camarades

Notre pays est au bord de la rupture. Notre pays est à l’aube de prendre une décision cruciale . Et je suis convaincu que la jeunesse congolaise ne veut pas laisser son destin entre les mains d’un petit groupe.

 

Voilà pourquoi je suis candidat, voilà pourquoi avec vous, je veux me battre pour ce Congo que nous construirons ensemble.

Unis dans l’éffort pour le développement, nous ferons mieux.

Unis, nous ferons mieux.

Je vous remercie

21 Juil
1

Qui est le candidat Seth Kikuni ? Tout savoir sur lui

Seth M. Kikuni, né le 14 décembre 1981 à Kinshasa, est un homme d’affaires congolais, propriétaire du groupe KMS Investments, dont il est le Président Directeur Général. Il est à la tête, entre autres, de la plate-forme Actionnaires.cd et du groupe Kikuni’s.
Seth M. Kikuni est le fils de Pierre Kikuni Saido, fonctionaire de l’Etat qui a gravi tous les échellons de l’Administration publique : Attaché de bureau, chef de bureau, chef de Division, Directeur à la Fonction Publique, puis Secrétaire Général au Ministère des Mines.
Seth Kikuni est élevé par ses parents dans la commune de Kintambo qui lui apprennent à être patriote.
Il effectue ses études primaires au Collège Saint-Georges, et ses études secondaires au Collège Frère Alingba de la Congrégation Lassallienne. En 2001, Seth Kikuni est déclaré admissible à l’Université de Kinshasa, mais ses résultats lui permettent d’obtenir la même année une bourse d’études universitaires pour la Turquie.
Après l’apprentissage de la langue turque, il intègre la Faculté des Sciences Politiques de l’Université d’Ankara. A sa sortie de la Faculté, une autre bourse d’étude lui est accordée pour faire la Maitrise à l’Institut des Sciences Sociales de l’université Franco-Turque Galatasaray. Il finit cette maitrise en 2010. Bien que doctorant dans la même université, il décide de rejoindre l’université de Pretoria en Afrique du sud pour travailler comme chercheur dans le domaine des études culturelles.
En 2012, Seth Kikuni rejoint le groupe Sud-africain MMola Investments group, une entreprise multi-sectorielle avec plusieurs investissements dans les domaines de la Télécommunication, Hôtellerie et Immobilier. Il en devient le Directeur exécutif et restructure les activités du groupe, notamment le rachat des hotels et Auberges auprès des fermiers Sud-africains.
En 2014, Seth Kikuni crée KMS Investments et établit la plus grande chaine du prêt à porter masculin. Aujourd’hui multi-sectoriel, KMS Investments dispose de plusieurs filiales et actions dans les entreprises turques et congolaises.
Philanthrope et Scientifique très dévoué, Seth Kikuni entreprend de nombreuses actions de mécénat pour valoriser l’image du groupe KMS Investments et lui donner une dimension plus institutionnelle.
Chaque année, KMS Investments apporte aussi son soutien à plus d’une dizaine d’entrepreneurs et Start-Ups.

19 Nov
0

La Jeunesse Veut Prendre Son Destin En Mains À Travers Le Candidat Seth Kikuni

La jeunesse veut prendre son destin en mains à travers la candidature de Monsieur Seth Kikuni.

Cela a été révélé hier soir sur la page de CIC RDC (Congolese International Congress) sous le titre « BOOSTER LA REPRÉSENTATIVITÉ DES JEUNES AUX PROCHAINES ÉLECTIONS !!! »

« La décision a été prise ! Si non les jeunes comme Rossy Tshimanga et les autres serraient morts en vain ! Cette fois-ci nous ne maudirons pas l’obscurité ! Nous allumerons plutôt la bougie de l’espoir au sommet pour plus de 45 millions de jeunes et 80 millions de congolais ! »

Unis, nous ferons mieux !

Seth Kikuni
Candidat Président de la République

Oui, le CIC ASBL – qui prépare une nouvelle génération des dirigeants beaucoup plus responsables et capables de redorer l’image ternie de la RDC – a décidé de booster la représentativité des jeunes aux prochaines élections ! C’est ainsi que certains membres du CIC ont décidé de postuler aux différents scrutins. Chantal Faida est candidate aux élections législatives provinciales dans la ville de Goma, Mireille Kyakimwa est candidate députée nationale dans la ville de Butembo, FIdèle Mugaruka est candidat député national dans la ville de Kinshasa, Sadiki Aboubakar est candidat député provincial dans la ville de Kisangani…

Et aujourd’hui Mr Seth Kikuni, ce brillant jeune entrepreneur, doctorant en sciences politiques, membre d’honneur du CIC ASBL, a décidé de postuler comme candidat président de la République. Avec Mr Seth et tous les autres, nous poursuivons l’objectif principal de booster la représentativité des jeunes aux seins des institutions issues des élections (Président de la République, Assemblée nationale, Sénat, Assemblée provinciales…)

C’est dans ce cadre que nous invitons tous les jeunes qui ont des ambitions politiques et tous ceux qui hésitent encore à prendre part à UNE GRANDE CONFERENCE-DEBAT que le CIC ASBL organise à l’intention de la jeunesse congolaise, ce samedi 21 juillet 2018 au CEPAS à 9h autour du thème : « Booster la représentativité de la jeunesse aux prochaines élections ».

Cordiale bienvenue à tous !!!

19 Oct
0

Conférence-Débat : Elections 2018

Le CIC Asbl a l’insigne honneur de vous convier à prendre part à une GRANDE CONFERENCE-DEBAT qu’ils organisent à l’intention de la jeunesse congolaise ce samedi 21 juillet 2018 dans la Salle Père BOKA du CEPAS (en face du Ministère ...