Le mercredi 26 novembre 2018, l’ONG Nouvelle Espérance du Développement (NED en sigle) en

collaboration avec la CENI et la plateforme Unis nous Ferons Mieux (UFM) a organisé une conférence-débat à la Maison des Elections à Kinshasa, en vue d’interpeller et de sensibiliser sur la nécessité de voter.

« Je suis jeune, je vote pour le changement », tel a été le thème de cette rencontre qui a connu trois intervenants.

Prenant la parole en premier, Daniella Alesi, coordonnatrice nationale de l’ONG NED, a axé l’essentiel de son allocution sur l’importance pour la jeunesse congolaise de voter utile en vue d’un réel changement dans notre pays. Elle a été complétée dans sa réflexion par madame Marlene Bueya, cadre du Congolese
International Congress, C.I.C, en sigle. L’intervention de cette dernière a reposé sur 4 points essentiels :

  • L’importance d’un processus électoral qui doit s’inscrire dans un contexte
    démocratique ;
  • La nécessité pour la RDC d’organiser de bonnes élections ;
  • La responsabilité de la jeunesse congolaise face aux enjeux électoraux ;
  • Le profil du candidat idéal.

Seth Kikuni, coordonnateur principal de l’UFM et candidat-président de la République, était l’invité principal de cette activité. Pour le jeune candidat, être
jeune, est une identité et non un projet. Il a demandé au public présent à la rencontre de faire le choix entre le changement et la continuité.

« Nous ne devons pas voter par sentiment. Votons sur base des critères objectifs. C’est l’avenir de notre pays, l’avenir de plus de 80 millions de personnes qui est
en jeu ».

En évoquant un exemple tiré de la Bible, la bataille entre David et Goliath, Seth KIKUNI a essayé de démontrer à l’assistance que, face à un système que certains pensent être indéboulonnable, il était possible pour les jeunes de se battre et de renverser la classe politique actuelle. En effet, selon le candidat, ceux qui ont plongé notre pays dans le désordre et le chaos, ne pourront jamais apporter des solutions.

Avant de prendre congé du public, le candidat-président de la République ainsi que les deux autres intervenants se sont tout d’abord prêtés aux jeu des questions-réponses face au public, ensuite à la traditionnelle photo de famille et enfin aux différentes interviews à la presse présente à cette activité.

David Mbashi, Gabriel Musafiri et Esther Ndele